[Accueil  général]
[
Sommaire béarnais]
[Bibliographie]

                Écrire en béarnais  - gascon          

Écrire en béarnais

[les bases ] [conjugaison] [grammaire] [phrases courantes] [le béarnais au quotidien ] [ proverbes] [dictons]
[sommaire général] [dictionnaire franco-béarnais] [groupes folkloriques] [prénoms béarnais du moyen-âge
Il est fortement conseillé aux débutants de commencer par ICI
 

 

*Voyons d'abord les préfixes (morceaux placés au début) et les suffixes (morceaux placés à la fin)

  1° ) Les préfixes : ce sont à peu près les mêmes qu'en français. 

a : indique la direction, la mise en mouvement
=
abordar,ataular, abastar...

bis : ( deux fois) = biscaut, bistòrt, bistornar

ben : (bien) = benarrit, benadíser, benurat.

co, cum : (avec) = colectar, compatir, combàter.  

hòra : (dehors avec idée de mouvement )= hòraviat...

in, im, ir : (préfixe privatif) = immortèla, inaccion...

mal, mau : (mal) = mauaisit, malahèita, mauvolença...

mes, mensh : (moins) = mespréner, mesentenut...

per : (à travers, par..) = perbàter, perboacar, pervàler... 

de, des, dis : idée de séparation, d'éloignement  
= despenèr, desvelhar,

en, em : (dans) = enguiserar, embarrar, embarrir...

enter : (entre) = entrebucar, entrehilar, entresclarir...

es ou eis : en sortant de, en s'éloignant de..= esbarrir, estirar...

estrem : idée de ce qui est au bout = estremar, estremejar

 

plan : (facile, tout à fait...) = plan.hasent, plan.hèit...

re : (retour, répétition...) = rehar, revisar, recuèlher...

suber : (au-dessus, sur) = suberan, subervia,...

sus : (vers le haut, en montant) = suslhevar, susmàver...

trans, tres, tras : (au-delà de) = transméter, traversar... 

 

  2° ) Les suffixes
                
Ils sont très utilisés dans la langue béarnaise pour exprimer des nuances de sens assez difficiles à traduire en français.

- assèr , -assèra : indique une habitude, mais avec une nuance souvent péjorative. - plorassèr(a) = pleurnicheur
- ader, -adera : indique qu'on doit faire l'action indiquée par le radical. - plorader(a) = qu'il faut pleurer
- ejar : se joint au radical d'un verbe et indique une action accomplie, répétée - passejar = passer et repasser (se promener)
- On peut cumuler les suffixes : plorassejar = pleurnicher continuellement.

- ador(a) , -aire(a) : 2 suffixes indiquent une personne qui effectue une action - caçador ou caçaire = chasseur
- ut, -uda : indique qu'on possède la qualité énoncée par le radical
ploja(pluie).........donne........plojassut (pluvieux)
frèbe(fièvre).........donne.........frebassut ( fiévreux)
proba(poussière).........donne........probassut(poussiéreux)
          pamparra(bedaine)...........donne........pamparrut ( qui a un gros ventre)

- is et -umi sont des suffixes collectifs : huelha (feuille) .....donne.......huelhumi (feuillage)

  Les suffixes diminutifs:
- et (a) : exprime souvent une affection. - petitet (a) = petit(e) ; granet(a) = grand
- òt(a) : id° mais, peut parfois exprimer une certaine ironie. - praubòt(a) = pauvre de lui ; omiòt = petit homme;
                            vinòt (piquette) ; hemnòta (femmelette)

- in(a) : exprime une vive tendresse. - petitin(a) ; praubin(a) ; ua mainadina (une fillette)
- on(a) : exprime des sentiments positifs parfois teintés de compassion. - petiton(a) ; auseron (oiselet)
Remarque = les noms et adjectifs acceptent toute la série de ces 4 suffixes.
                    exemple = pour amic(ami) : amiguet(a) ; amigòt(a) ; amiguin(a) ; amigon(a)
Ces suffixes peuvent s'associer pour former des "super-diminutifs" - 
        Pour gat (chat) : gatòt ; gatolet ; gatolin ; gatolinet ; gatolinòt ; gaton ; gatonet ; gatonin ; gatonetòt etc...

- Ils peuvent s'appliquer tout aussi bien aux prénoms et aux noms propres: 
       Pour Joan(a) {Jean(ne)} : Joanet(a) ; Joanin(a) ; Joanòt(a) ; Joantin(a) ; Joantinòt(a) etc...

   Autres suffixes diminutifs plus rares :
- alh : brumalh ; buscalh ; vrespalh ... - it : pesquit (petit poisson ) ; mosquit... - ilh : mosquilh... - ic : poric  
-
at(a) Sert à former les noms de petits animaux :  callat ; merlat ; pigat... 
-
òu/òla : havòla ; cujòla ; hilhòla ; linçòu ; esquiròu ; mujòu...
    L'augmentatif péjoratif :
- às, -assa : la man (main)..........donne .........la manassa (main grosse et lourde) 
- Placé devant un verbe, il donne à l'action exprimée un caractère désagréable: plojassar (pleuvoir de façon désagréable).

- les suffixes arro, erro, òrro, òrra ont le même sens, mais sont plus rares.


             Le béarnais use et abuse des préfixes et suffixes pour composer des mots à l'infini. Les mots ainsi nuancés permettent de préciser les actions (temps, forme, amplitude..) et d'ajouter des tonalités différenciées, souvent humoristiques. Prenons l'exemple du balai : escouba

.escoubét, escoubòt,
c'est un petit balai, une balayette
.escoubaderè, c'est un balai grossier
.escoubassa, c'est un balai encore plus grossier (c'est aussi un sobriquet désignant quelqu'un de 
           grand, vilain et mauvais
) . On peut aller plus loin avec une grana (grande)  escoubassa
.escoubadar, indique l'action de balayer
.escoubetada, c'est un petit coup de balai .. ou un coup de petit balai
.escoubetar, c'est épousseter
.escoubadér-re, c'est ce qui doit être balayé, ce dont on peut se débarrasser
         (ainsi les  jeunes "bénéficiant" du CPE sont escoubadés)
.escoubaderà, c'est balayer grossièrement
.escoubilhar, c'est épousseter
.escoubadis-sas, ce sont des balayures (au féminin, c'est toujours au pluriel)
.escoubadou-re, c'est le balayeur, mais c'est humoristiquement "celui qui passe le dernier à confesse,   
               ou chez le percepteur"..une sorte de voiture-balai
.escoubassat-ade, c'est un violent coup de balai, au propre comme au figuré
          (il faudrait une bonne escoubassade dans le corps politique français)
.escoubat, c'est la place nette, la table rase, un terrain propre, quelque chose de nouveau, une page 
                  vierge etc..
.jetar l'escoubat (jeter les balayures) , c'est se débarrasser de ce qui est impropre, inutile
.escoubaire, escoubè-re, c'est le marchand ou le fabricant de balai
...........etc............

 

    *Jouons un peu - et si on essayait avec le mot politique, qu'est-ce-que ça donnerait:

.politicaire; politicador: qui a la politique dans le sang, qui vit pour la politique
.politiquèr
:
homme politique pris dans un sens péjoratif
.politicadèr
: en voie de faire de la politique, prêt à ..., destiné à ...
.politiquejar
: faire de la politique pour la politique
.politicassèr-assera
: qui fait de la mauvaise politique (démagogue)
.politiquet
; politicòt: petit homme politique
.politicassa: de la politique très grossière (...qu'on voit venir avec ses gros sabots)
.cumpoliticar: faire de la politique avec..
.enpoliticar: entraîner dans la politique
.despolitica's: se retirer de la politique (souvent la meilleure décision des hommes politiques)
...........etc...........

 
Écrire une lettre ( ou des) en béarnais...ou du moins l'encadrer par des formules.
  1 ) L'en-tête de la lettre :

- amic, amiga, mic, miga, amigòt(a), amic men, amiga mia, car amic, cara amiga, cars amics (chers amis)
- pair! mair! pair e mair (père et mère), lo men hrair, la mia seror (mon frère, ma soeur), sorina (petite soeur)
- mossur, madama, mademisèla, mossu'u professor (monsieur le professeur)

  2 ) La date : exemple = lo purmèr de abriu de 2006 ; lo 10 de heurèr (janvier) de 2006

- les jours de la semaine:(avec la verbe ANAR = aller)
que vau.................viéner..............diluns..... a.....l'ua òra
que vas................. " .....................dimarç.....a.....duas òras matin
que va................... " .....................dimères....a......tres òras.......deu ......vrèspe (après-midi)
que vam................ " .....................dijaus.......a.......quate òras ser (soir)
que vatz................ " ......................divès.........a......cinc òras
que van................ " ....................dissabte o dimenge ........a........shèis òras o sèt òras.

 2 ) Termes de conversation :

-Quin ve va (pe ba) , quin èths , Quin va la bote = comment vas-tu?    /   Que va plan (ba pla) ? = ça va bien?
On ei? = où est  / E i a = Y a-t-il? /  Quin ei lo temps (lou tén) ? =  Comment est le temps?   
Quin v'aperatz? = Comment vous appelez-vous?
Non compreni pas = Je ne comprends pas /  Quio, que va !  = D'accord!   /   Que m'i soi escadut =  J'ai réussi
Que soi arreberat = Je suis très fatigué (c'est vrai!)   /  Qu'ei hèra plan  atau  = C' est très bien comme ça.
Dats-me = donnez moi   /    On demoratz = où habitez-vous?   
 

3 ) Formule finale :

-dab totas las mias amistats =  avec toutes mes amitiés   
que t'envii totas las mias amistats =   je t'envoie toutes mes amitiés.
que't disi adiu ! = je te dis au-revoir   /qu'vs disi adishatz = je vous dis au-revoir 
hè beròi ! ; sias hardit = porte-toi bien /    hetz beròi ; siatz hardit = portez-vous bien
a leù, a bèth-lèu, dinc a bèth lèu! = à bientôt :/   dinc a las purmèras =  à la prochaine fois  
amistosament =  amicalement   /    de tot còr = de tout coeur

plan coralament = bien cordialement /   potons (poutous) ! que't potonegi = baisers! je t'embrasse    
que't hèi dus potons(
poutous) = je te fais 2 baisers
en atendent de't léger =  en attendant de te lire  /    au plaser de'vs léger(léyé) =  au plaisir de vous lire  
dinc au diluns qui vien =  à lundi prochain

en ve haut aunor = avec l'expression de mon respect.

4 ) Quelques expressions courantes :

-qu'èi arrecebut la toa letra = j'ai reçu ta lettre   /  que t'arremercii deu ton colis = je te remercie de ton colis  
gaujós nadau e bona annada = joyeux noël et bonne année

que't sohèti bon aniversari = je te souhaite bon anniversaire  
dab los mens sohèts de bonur = avec mes voeux de bonheur

amistosament, dab totas las mias amistats,  dab los mens sentiments amistós = avec mes sentiments amicaux    
que t'escrivi aquesta letròta tà't diser .. .= je t'écris cette petite lettre pour te dire....


des mots à la pelle  ICI 

 

                          Amics , il  y a actuellement environ 6000 langues parlées de par le monde...Dans un siècle, plus de la moitié auront disparu. Faisons en sorte que le béarnais; son frère jumeau , le gascon et son frère aîné, l'occitan, soient de la partie . Écrire le béarnais est très bien, mais le parler est indispensable  (même approximativement) .

         


Au fait :
un bon truc pour intégrer en douceur l'écriture du béarnais =>  préparez vos courses en béarnais


[les bases : la prononciation] [conjugaison] [grammaire] [phrases courantes] [le béarnais au quotidien ] [proverbes]
[patrimoine général] [dictionnaire franco-béarnais] [groupes folkloriques] [prénoms béarnais du moyen-âge] [dictons]



compteur de visite