[Présentation du Béarn]

                  © LA VALLÉE  d' OSSAU  ©              

Accueil

Sept jours en OSSAU


Espagne

            a magnifique vallée se compose de trois zones ; le bassin d’Arudy, seul contact aisé avec le Piémont ; la zone médiane encaissée et la zone évasée en altitude. En forme d’auge, la vallée s’ouvre largement entre les deux chefs-lieux de canton , Laruns et Arudy, avec en ligne de fond, le découpage travaillé des parois rocheuses . Les montagnes sont dominées par le bloc d’andésite de l’ancien volcan qu’est le Pic du Midi d’Ossau -2884m- point culminant de la vallée d'Ossau (photo de droite) ; qui se reflète dans le lac d'Ayous

       La vallée se développe en direction du sud, sur 40 kms de long et 17 de large, dans sa plus grande expression. Une première division s’effectue au-dessus de Laruns, avec la vallée du Valentin , jalonnée par les Eaux-Bonnes et Gourette et close par le col d’Aubisque. Une seconde division s’effectue en trois branches en amont des Eaux-Chaudes , avec les vallées du gave de Bious et celles du Soussouéou et du gave du Brousset. Latéralement, deux larges dépressions élevées bordées de dépôts morainiques, d’origine glacière, s’organisent symétriquement de part et d’autre de la vallée , en son secteur le plus large . Ce sont les plateaux enchanteurs du Bénou et de Castet, fréquentés dès la plus haute antiquité, par une peuplade dénommée osquidates montani, par les romains ; ainsi que l’attestent des ouvrages protohistoriques tels les cromlechs et tumuli.

               Ces plateaux offrent des points de passage vers la vallée de l’Ouzom , via le col de Jaout (1506m) , en ce qui concerne le plateau de Castet et vers la vallée d’Aspe par le col de Marie-Blanque (1035m) , en aboutissement du plateau du Bénou. Plus haut, le  col d’Aubisque (1709m), incontournable passage du Tour de France,  permet une descente vers le val du Soulor et la Bigorre, tandis que le col du Pourtalet (1794m)  parsemé de Ventas, s’ouvre sur le territoire ibérique. Ces points de passage élevés et malaisés d’accès, ne permirent pas une grande circulation, ce qui bénéficia à la vallée d’Aspe.
                Par contre les pèlerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle ne reculaient pas devant les « géants de pierre ». Venant de Gabas via Mifaget, ils empruntaient le petit vallon du gave de Bious , d’où ils gagnaient le bien-nommé col des Moines , situé tout de même à 2168m d’altitude; pour redescendre sur  le lieu de regroupement de l’établissement religieux de Sainte-Christine du Somport (aux abords de la station de  Candanchu en Espagne)

             L’élevage constitua longtemps l’essentiel de l’économie valléenne et en demeure encore un des fondements. L’histoire de cette vallée béarnaise est indissociable de cette activité. Le manque de pâturages associé au handicap montagnard, obligèrent les pasteurs ossalois à faire transhumer leurs bêtes dans les pâturages du plateau du Pont-Long au nord de Pau. Leur chemin était appelé "lou cami aüssalès". Les us , coutumes et réactions, tournèrent autour de cette obligation et de la nécessité vitale de faire perdurer leur « privilège ». Ainsi l’ Universitat de la terre d’Ossau (on nommait ainsi l’ensemble des citoyens de la vallée, en soulignant leur étroite communion) s’accrocha-t-elle, becs et ongles des siècles durant , à la  charte écrite à Bielle le 30 juin 1319 ,  signée de  Jeanne d’Artois , veuve de Gaston I° et mère de Gaston II , sur laquelle étaient portés expressément les droits des ossalois quant à l’utilisation exclusive du Pont-Long. Ils purent ainsi faire valoir de façon récurrente, la fameuse formule :« per costumo y mémoria pergude » ; en vertu du droit coutumier depuis un temps immémorial. Henri IV soi-même n’osa chatouiller la susceptibilité de ceux qu’il appelait très respectueusement: « Ces messieurs d’Ossau ». .
              Cet accord devint le texte de référence sans cesse invoqué et après moult contestations et péripéties, il fut définitivement entériné au début du XIX° siècle. La défense de leurs pâturages de la part des ossalois fut de tout temps acharnée et sans partage . Certaines expéditions punitives comprenaient jusqu’à 1500  valléens. Elle se faisait le cas échéant   « Ab armes ost et sehnes desplegats ». : la main armée et armes déployées, et cultures et malheureuses bordes qui avaient eu le mauvais heurs d’essayer de s’y implanter, étaient systématiquement détruites. Outre cette charte, les ossalois jouirent , à l’instar de leurs voisins aspois et barétounais, d’un For ; ensemble de chartes régissant non seulement les rapports entre les ossalois et les vicomtes , mais aussi les rapports au sein de leur communauté, basés sur l’égalité. De ce fait ils bénéficièrent d’une très large autonomie, les soldats du vicomte ne pouvant intervenir dans la vallée. Et les quelques seigneurs qui tentèrent de s’immiscer virent leurs prérogatives très limitées. Les ossalois avaient  -tout comme leurs concitoyens valléens-  la réputation de personnes fières et courageuses. Ainsi le refrain d'une chanson dit : En avant! Ossalois! Ne reculons jamais! Lhonneur est un trésor qui vaut cent fois l'or!

                Hormis les apports du tourisme vert, avec la possibilité de très nombreuses balades, avec pour apothéose l'adorable petit train d'Artouste , des Thermes (Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes) et de l’Or blanc (Gourette et Artouste), le fond de l’économie est encore à base agro-pastorale , débouchant la plupart du temps sur la fabrication de l’excellent fromage de brebis d’appellation Ossau-Irraty. ...

(extrait de Lo Noste Béarn d' Hubert Dutech -©-)

SITES  OSSALOIS

laruns.chez.tiscali.fr = Site officiel de la mairie de Laruns. Très complet.
- Tourisme ; Histoire; Géographie  concernant Laruns et la vallée d'Ossau, le tout en photos.
- Les 9 hameaux et la station thermale des Eaux-Chaudes ne sont pas oubliés.
- Loisirs été-hiver et manifestations estivales.
- Coordonnées concernant hôtels, restaurants, campings, services de santé.
cauhape.bernard.free.fr ou ossau.fr.st = Super site, en évolution permanente   mettant en valeur cette vallée sous tous ses aspects: tant historiques que géographiques., tant économiques  que culturels.   Les richesses patrimoniales y sont répertoriées.-
 -Présentation des communes de la vallée agrémentée de nombreuses photos et cartes postales, dont un grand nombre d'anciennes.
- Nombreuses chansons (quelques traductions); danses avec musique. -
- Recettes de cuisine.........littérature: Que demander de plus?imagesdespyrenees.com = Super site très clair et agréable. Chargement rapide.
- Très nombreuses photos de la vallée : paysages en 21 galeries; flore classée  par couleurs.
- Excellente idée et réalisation: 2 reportages sur la tonte des brebis et la fabrication du fromage de brebis.                          
ot.arudy.fr/decouverte=
S
ite d'abord agréable et de contenu intéressant.
-Renseignements sur les communes du canton
perso.worldonline.fr/res-ossau = Regroupement des écoles: site en cours de réalisation..
louvie-juzon.fr
=  Site officiel de la municipalité 
-Village mairie; économie; tourisme; associations; animations

ddec.free.fr = F
lânerie de Pau à l'Aubisque à travers des cartes postales anciennes (...et la vallée d'Ossau)
ossau.net 
= Super site ossalois .Excellente lisibilité / Forums de bonne tenue sur des sujets les plus variés....
perso.wanadoo.fr/prophil = Le site à Philou - Belles photos de Gourette et Artouste (pistes, station)- Renseignements divers; Infos

           La vallée d'Ossau réserve un choix très important de balades et de randos , mais le point d'orgue , c'est le tour de l'Ossau ( pic du Midi d'Ossau)  
            Le mythique et emblématique  pic du Midi d'Ossau  (2884m), plus beau sommet des  Pyrénées béarnaises est réservé  à des montagnards avertis - - Surmontant le lac d'Artouste, telles les pointes d'une couronne royale, se dressent quatre autre pics imposants dépassant les 2800m : Arriel, Artouste, Lurien et Pallas sont plus abordables
 - Une traversée sympa Eaux-Chaudes / Eaux-Bonnes par le pic de Gourzy (1917m) - Durée=8h

 

 

Comment réussir une semaine de vacances dans la vallée d'Ossau ~

1° JOUR

Matin

Se diriger vers le plateau de Castet

Ascension du Pic du Rey

Vue panoramique

Après-midi

Lac de Castet - Canotage sur le (paisible) lac

Visite de Castet

Pique nique au bord du lac

Visite de la Maison du Lac

 

2° JOUR

Matin

Marché d'Arudy -un mardi- (dégustation de fromages, vins, miel etc...) 

Visite d'Arudy et de son Musée du Patrimoine

Après-midi

Montée au plateau du Bénou - Marche sympa au milieu du bétail et des chevaux en liberté.
On peut pousser jusqu'au col de Marie-Blanque et grimper au pic des Escurets dont l'ascension commence dès le col, direction sud

 

3° JOUR

Matin

Remontée de la vallée jusqu'à Gourette et le mythique col d'Aubisque 

Depuis le col, on se dirige vers le sud et le Soum de Grum tout proche (1870m). Au passage on peut déguster des myrtilles (vue panoramique)

Après-midi

Visite des Eaux-Bonnes
Petite pause récréative à la Forêt suspendue

On peut terminer la journée par une balade le long de la promenade horizontale qui part du casino , réalisée spécialement pour l'impératrice Eugénie 

 

4° JOUR

Matin

Depuis Laruns, on se dirige vers l'autre branche de la fourche ossaloise ; soit Les Eaux-Chaudes (que l'on visite) et l'Espagne. 

Quelques lacets au-dessus de Gabas, on quitte la route pour se diriger vers le lac de Bious-Artigues
(rouler au pas)

Après-midi

Selon le degré de forme, on peut grimper jusqu'aux lacs d'Ayous ou faire simplement le tour du lac de Bious. Au retour, on peut s'arrêter à Gabas, pour acheter des fromages (demander 100% brebis)

 

5° JOUR

Matin

On va consacrer une grande partie de sa journée au Petit train d'Artouste
Il faut être de bonne heure au départ , sur le bord du lac de Fabrèges, en direction de l'Espagne .

Arrivé au terminus, il ne reste plus que quelques mètres pour regagner le lac d'Artouste où on pique-niquera bien sûr.

Après-midi

On poursuit jusqu'au col frontalier du Pourtalet. Après avoir fait le plein aux ventas, on peut déambuler dans le cirque d'Anéou au milieu des troupeaux, ou (pour ceux qui en ont gardé sous la semelle), gagner le refuge de Pombie, au pied du Pic du Midi d'Ossau. On peut récupérer les courageux au Caillou de Soques, secteur d'éboulis le long de la RN.

 

6° JOUR

Matin

Marché de Laruns -un samedi- (dégustation de fromages, vins, miel etc...) 

Visite de Laruns et de sa Maison du Parc national

Après-midi

Depuis Béost (aux portes de Laruns), on poursuit un long chemin goudronné qui monte en serpentant vers l'est

Du terminus, on grimpe jusqu'aux crêtes toutes proches de la Montagne Verte

 

7° JOUR

Matin

Grimpée au Port d'Aste, au-dessus d'Aste-Béon

Pas de problème pour trouver le sentier

Après-midi

Visite de la Falaise  aux vautours à Aste-Béon

Petite visite au séchoir à fromages de Gère Bélesten, sis dans un ancien tunnel

 

Voir comment réussir sa semaine en vallée d'Aspe .. en vallée du Barétous

 

© El VALLE  de OSSAU... en Béarn  ©

 

                            El espléndido valle consta de tres zonas ; la cuenca de Arudy, único contacto fácil con el Piamonte ; la zona media encajonada y la zona ensanchada en lo alto. Con forma de canal, el valle se abre ampliamente entre las dos cabezas de partido del cantón , Laruns y Arudy, con el recorte trabajado de las paredes rocosas como línea de fondo.  Las montañas están dominadas por el bloque de andesita del antiguo volcán que es el Pico del Mediodía de Ossau - 2884m - punto culminante del valle de Ossau (fotografía de la derecha); quien se refleja en el lago de Ayous.

                            El valle se desarrolla en dirección al sur, sobre 40 kms de largo y 17 de ancho, en su mayor expresión. Una primera división se efectúa sobre Laruns, con el valle del Valentin, jalonado por las Eaux-Bonnes y Gourette y cerrado por el paso de Aubisque. Una segunda división se efectúa en tres ramas río arriba en Eaux-Chaudes, con los valles del ”gave” de Bious y los del Soussouéou y del “gave” del Brousset. Lateralmente, dos anchas y elevadas depresiones bordeadas de depósitos morénicos, de origen glaciar, se organizan simétricamente por una y otra parte del valle, en su sector más ancho . Son las mágicas mesetas de Bénou y de Castet, frecuentadas desde la antigüedad, por una tribu llamadas por los romanos“osquidates montani”; como lo atestiguan obras protohistóricas tales como los cromlechs y túmulos.  

                          Estas mesetas ofrecen pasajes hacia el valle del Ouzom, por el paso de Jaout  (1.506m), con relación a la meseta de Castet y hacia el valle de Aspe por el paso de Marie-Blanque (1.035m), conduciendo a la meseta del Benou. Más arriba, el paso de Aubisque (1.709m), inevitable paso de la Tour de France, permite un descenso hacia el valle del Soulor y de la Bigorre, mientras que el paso de Pourtalet (1.794m) salpicado de posadas, se abre sobre el territorio ibérico. Estos elevados lugares de paso y de difícil acceso, no permitieron mucha circulación, lo que benefició al valle de Aspe.
                           Por el contrario los peregrinos que viajaban a
Santiago de Compostela no retrocedían delante de los " gigantes de piedra ". Viniendo de Gabas por Mifaget, tomaban el vallecito del torrente de Bious, de donde llegaban al bien llamado paso de Moines (de los Monjes), situado sin embargo a 2.168m de altura; para volver a bajar en  el lugar del conglomerado del establecimiento religioso de Santa-Cristina del Somport (en los alrededores de la estación  de Candanchu en España)

                        La ganadería constituyó durante mucho tiempo lo más importante de la economía del valle y sigue siendo todavía algo fundamental. La historia de este valle bearnés es indisociable de esta actividad. La falta de pastos, asociada a las desventajas montañesas, obligaron a los Pastores de Ossau a hacer trashumar a sus animales a los pastos de la meseta del Pont-Long al norte de Pau. Su camino se llamaba "lou cami aüssalès". Las costumbres, los hábitos y las reacciones giraron alrededor de esta obligación y de la necesidad vital de hacer perdurar su "privilegio ". Así la “Universitat” de la tierra de Ossau (se llamaba así al conjunto de ciudadanos del valle, destacando su estrecha comunión) se aferró con dientes y uñas al tratado escrito en Bielle el 30 de junio de 1319,  firmado por  Jeanne d’Artois, viuda de Gaston I° y madre de Gastón II , en la que se refería expresamente a los derechos de los habitantes del valle de Ossau en cuanto a la utilización exclusiva del Pont-Long. Pudieron así hacer valer de manera recurrente, la famosa fórmula : "per costumo y memoria pergude "; en virtud del derecho consuetudinario de tiempo inmemorial. Ni Enrique IV  se atrevió a excitar la susceptibilidad de los que él llamaba muy respetuosamente: "estos señores de Ossau"…

              Este acuerdo se transformó en el texto de referencia siempre invocado y después de muchos conflictos y peripecias, se ratificó definitivamente a comienzos del siglo XIX. La defensa de sus pastos por parte de los habitantes del valle de Ossau siempre fue encarnizada y sin división. Algunas expediciones punitivas incluían hasta 1500 habitantes del valle. Llegado el caso se hacían " Ab armes ost et sehnes desplegats ".: a mano armada y armas desplegadas, culturas y límites que habían tenido la mala suerte de tratar de establecerse y sistemáticamente eran destruidos. Además de este tratado, los habitantes de Ossau tal como ocurre con sus vecinos de Aspe y de  
Barétous, gozaron de un Fuero ; conjunto de tratados que regularon no sólo las relaciones entre los habitantes del valle de Ossau y los vizcondes, sino también las relaciones en el seno de la comunidad, basadas en la igualdad. Por lo tanto se beneficiaron de una gran autonomía, ya que los soldados del vizconde no podían intervenir en el valle. Y los pocos señores que intentaron inmiscuirse vieron muy limitadas sus prerrogativas. 

                Excepto las contribuciones del turismo verde, con la posibilidad de numerosos paseos, con el adorable trencito de Artouste como apoteosis, las Termas (Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes) y el Oro blanco (Gourette y Artouste), el fondo de la economía aún hoy es la ganadería y la agricultura, desembocando siempre en la fabricación del excelente queso de oveja llamado: Ossau-Irraty. ...

(extracto
de Lo Noste Béarn de Hubert Dutech -©-)

 

 

SITIOS DE OSSAU

 *laruns.chez.tiscali.fr = Sitio oicial de la Municipalidad de Laruns. Muy completo.
- Turismo ; Historia; Geografía concerniente a Laruns y el valle de Ossau, todo en fotos.
- Los  9 caseríos y la estación termal de Eaux-Chaudes no se han olvida.
- Distracciones de invierno y verano y manifestaciones estivales.
- Coordenadas que se refieren a hoteles, resturantes, campings, servicios de salud.
*cauhape.bernard.free.fr o ossau.fr.st = Super sitio, en cambio permanente valorando a este valle en todos sus aspectos : tanto históricos como geográficos, tanto económicos como culturales. Las riquezas patrimoniales están catalogadas.-
 -Presentación de las comunas del valle adornada con numerosas fotos y cartas postales, muchas de las cuales son antiguas.
- Numerosas canciones (algunas traducciones); danzas con música. -
- Recetas de cocina.........literatura: ¿Qué más pedir?
*imagesdespyrenees.com = Super sitio muy claro y agradable. Carga rápida.
- Numerosas fotos del valle : paisajes en 21 galería; flora clasificada por colores.
- Excelente idea y realización: 2 reportajes sobre la esquila de las ovejas la fabricación del queso de oveja.                          
*ot.arudy.fr/decouverte= Sitio sobre todo agradable y de contenido interesante..
-Informaciones sobre las comunas del cantón
*perso.worldonline.fr/res-ossau = Reagrupamiento de las escuelas : sitio en realización.
*ddec.free.fr = Paseo desde Pau a la Aubisque a través de postales antiguas (…y el valle de Ossau)
*ossau.net 
= Super sitio de Ossau .Excelente legibilidad / Foros muy cuidado sobre temas muy variados....
*
perso.wanadoo.fr/prophil = El sitio de Philou - Bellas fotos de Gourette y Artouste (pistas, estación)- Informaciones diversas.

           El valle de Ossau reserva una elección importante de paseos y de caminatas , pero lel calderón es la vuelta de l'Ossau ( pico du Midi d'Ossau) :   El mítico y emblemático pico del Midi d'Ossau  (2.884m), la cima más bella de los Pirineos bearneses está reservada a los montañeses prevenidos—coronando el lago de Artouste,  como las puntas de una corona real, se levantan otros picos imponentes que pasan los 2.800 m : Arriel, Artouste, Lurien y Pallas más abordables.
 - Una travesía simpática : Eaux-Chaudes / Eaux-Bonnes por el pico de Gourzy (1.917m) - Duración=8h
 

<><><><><><><><><><><><><><><><>

  Accompagnateurs en montagne & Guides ossalois


     
Bureau des Guides et accompagnateurs en vallée d'Ossau / Maison de la vallée = 05.59.05.33.04
. Spécialiste "pastoralisme, isards, flore" :  Annie BAUDEANT. Tél=05.59.82.70.52
. Spécialiste "flore, faune" :  Jackie GOUADAIN. Tél=05.59.05.37.80
. Spécialiste "isards et rapaces" :  Jérôme SERVAIRE. Tél=05.59.21.71.01
. Spécialiste "isards et marmottes" avec André PAGE. Tél=05.59.33.91.71
. Spécialiste "isards et rapaces" avec Christian GANCET. Tél=06.14.46.69.18 

Alain AUTECHAUD (Béost) = 05.59.82.60.62 (Pêche en lac ou ruisseau de montagne)
Jean-Marc COTTA (Rébénacq) = 05.59.05.55.81
Joan GRISO (Béost) = 05.59.05.46.22
Fabrice LETOURNEAU (Bilhères) = 05.59.82.62.86
Philippe PADELLI (Bielle) = 06.07.01.10.43 / http://randossau.blogspot.com 
Rémi THIVEL (Bielle) = 06.07.02.22.58   / site internet  
Francine MAGROU (Bielle) = 06.80.42.55.59
Jean-Claude DELMONT (Buzy) = 05.59.05.53.07
.  Pierre-Jean PRADALIER (Gabas) = 05.59.05.31.79
.  Jean-Marc REPETO (Louvie-Soubiron) = 05.59.05.78.52
. Gilbert BERGES (Laruns) = 05.59.05.31.08
. Dominique PERIN (Bescat) = 05.59.27.69.09
. Louis ESPINASSOUS (Buzy) = 05.59.21.03.93 (biologiste; ethnologue; conteur)
. CPL Sports Camping du Rey (Louvie-Juzon) = 05.59.05.78.52

 


compteur de visite