Présentation du Béarn

             La marmotte         

Accueil

            etite merveille des Pyrénées, la marmotte donne vie aux froides rocailles montagnardes par sa présence. Son terrain de jeu s'étage entre 800 et 2.800 mètres d'altitude. On ne les repère souvent qu'à travers leurs sifflements d'alerte: c'est souvent une mère qui avertit sa couvée. Ces sifflements stridents seraient perceptibles par l'oreille humaine jusqu'à 1 kilomètre . Debout sur ses pattes arrières, dès la pointe du jour, elle salue bruyamment l'astre étoilé et ses voisines. Les marmottes doivent être très vigilantes parce que les vautours  rôdent en nombre au-dessus d'elle, prêts à bondir sur le premier "marmot" qui se serait imprudemment éloigné du nid.
              
  Tout comme son géant de voisin, l'ours, la marmotte doit se mettre en hibernation (6 mois durant) pour survivre. Pour cela, elle creuse de profonds terriers complexes, remplis d'herbes sèches, jusqu'à 2 mètres à l'intérieur du sol, qu'elle ne quittera que fin mars-début avril. La température de son corps (39° d'habitude) se maintient à 1 ou 2 degrés au-dessus de celle de son terrier (entre 5 et 12°). Elle ne respire plus qu'une ou deux fois par minute et son rythme cardiaque passe de 200 battements/minute à 30 (sans EPO) . Régulièrement elle sort toutes les 4 semaines pour faire pipi dans le même endroit du terrier destiné à cette fonction essentielle. Le doux soleil des premiers jours du printemps  tire la marmotte de sa léthargie paresseuse. Au terme de son hibernation, dame marmotte aura perdu 50% de son poids, dont ses poignées d'amour particulièrement appréciées des marmots. Très rapidement, à raison d'une consommation d'herbe effrénée (1 kilo/jour) , elle se refait une santé. Elle est essentiellement herbivore, mais agrémente volontiers l'ordinaire de quelques larves ou d'œufs d'oiseaux. Elle apprécie particulièrement les siestes, le corps étalé sur le rocher face au soleil. Si elle est de bonne humeur, dame marmotte entraîne un marmot tout au fond de son terrier pour s'accoupler. Un petit mois plus tard apparaissent 4 ou 5 marmottons qu'elle allaitera pendant 5 ou 6 semaines. Malgré leurs  apparences frivoles, les marmottes sont monogames et  "mejor que ça", restent fidèles (.. et sans burka). Elles vivent ainsi en famille pendant plusieurs années. 
Introduites en masse dans les Pyrénées pour servir de pâture aux rapaces, leur intelligence leur a permis non seulement de  subsister, mais de proliférer pour le plus grand bonheur des montagnards.
On peut en voir sans se fatiguer, tranquillement assis dans le petit train d'Artouste. C'est un régal pour les yeux . Surtout ne les effarouchez pas !

 

    LA MARMOTA  

          

                Pequeña maravilla de los Pirineos, con su presencia la marmota da vida a los fríos escombros montañeses. Se los percibe a menudo a través de sus silbidos de alerta: es la madre que advierte a su nidada. Las marmotas deben estar muy vigilantes porque los buitres  merodean en cantidad sobre ellas, listos para saltar sobre el primero "chiquillo" alejado del nido.
               Al igual que su gigante vecino, el oso, la marmota debe meterse en hibernación (durante 6 meses) para sobrevivir. Para eso, cava profundas madrigueras complejas, hasta 2 metros dentro del suelo, que no dejará hasta el mes abril. 
Introducidas en masa en los Pirineos para servir de pasto a las aves rapaces, su inteligencia les permitió no solamente  subsistir, sino también proliferar para la mayor felicidad de los montañeses.  

 

 

 


compteur de visite