[Présentation du Béarn]

© Les Fors du Béarn

Accueil

                                           For est une sorte de contrat politique. Le mot vient de forum (place publique où se rendait la justice). Ils constituent un type de législation qui apparut d’abord en Aragon et en Navarre où ils se nommaient fueros. Ce sont les premières lois béarnaises qui firent de notre petit état vicomté un précurseur en matière de justice et de démocratie. Ce sont les premiers documents écrits en langue béanaise. Le plus ancien est celui d’Oloron (1080) appelé poblacion. Il avait pour but d’attirer de nouveaux habitants (poublans) en leur octroyant de nombreux avantages. Le suivant fut celui de Morlaàs (1117) qui fit école et servit de matrice au For général de Béarn , octroyé par le monarque éclairé, Gaston VI Moncade
              Les villages bénéficiant de l'application du For élisaient un conseil de communauté : les jurats, élus par les habitants eux-mêmes.  Les Fors  peuvent être rapprochés des Chartes de franchises de toutes les grandes villes occitanes. Ils  faisaient office tant de règlements politiques,  qu’économiques en organisant le commerce, la vie pastorale et agricole. Ils limitaient les pouvoirs du vicomte et des seigneurs qui n’étaient pas au-dessus des lois ; le postulat de base révolutionnaire étant que tous les hommes étaient égaux en droit. Les Fors garantissaient un minimum de droits individuels : pas de prison sans jugement, et une protection dans les lieux publics. Les femmes étaient protégées par l’annulation de la loi salique.
Les vallées bénéficiaient, elles, de chartes particulières très avantageuses qui furent réunies pour constituer des Fors; elles se trouvaient ainsi confirmées dans leur semi-autonomie ancestrale. Elles étaient organisées en sorte de républiques autonomes quasiment étrangères au système féodal: vicomte et roi de France ne pouvaient y pénétrer sans l'assentiment des valléens. Ces grands personnages  devaient se prêter à un cérémonial particulier et précis , avec échange d'otages. Ils devaient jurer avant tout de respecter les Fors et autres us & coutumes garantissant l'indépendance des vallées.             
        


compteur de visite